Test : Démo de CURSE OF THE SEA RATS

Plateformes : PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series S/X, Switch
Genre : Jeu de plateforme, action aventure
Développeur : Petoons Studio
Éditeur : PQube

Précommande : curseofthesearats.com

Le prochain Ratoidvania arrive !

Pas le temps de nourrir les poissons

1777 – Prisonniers d’un navire naviguant vers les côtes britanniques pour y être jugés, nos protagonistes sont frappés d’une malédiction qui transforme l’ensemble de l’équipage en rat par une sorcière/pirate du nom de Flora. Cette sorcière enlève le fils de l’amiral qui était sur le bateau.

 La mission est claire, les 4 héros devront ramener Flora, la sorcière Ardente, morte ou vive à l’amiral et sauver son fils afin d’être innocenté de leurs crimes respectifs et éviter ainsi l’exécution qui leur est destinée, mais aussi rompre le sortilège.

L’histoire est accessible et intrigante, l’objectif arrive rapidement.

A vos Rats d’eau !

Ce jeu Action-Plateforme de type métroidvania se joue en solo ou en coop de quatres joueurs, quatres protagonistes aux mécaniques de jeu différentes :

  • David Douglas : Sabre, pistolet à silex tirant une boule de feu

  • Buffalo Calf :  Dagues électriques.

  • Bussa : Boxe et attaque au corps à corps.

  • Akane Yamakawa :  Armée d’une Naginata de samouraï et du pouvoir de l’eau.

De quoi ravir tout type de joueurs.

Un arbre de compétences est dédié à chacun des personnages et un joueur solo pour changer de personnages à des moments clés.

Les mécaniques s’assimilent rapidement pour un jeu plaisant rappelant le Street fighter de 1987, mais en plus joli 🙂

Hissez haut les graphismes !

Ce jeu, dessiné à la main, que ce soit l’objet ou les personnages en passant par l’environnement et même les cinématiques nous transportent dans un univers proche des bandes dessinées ou encore et surtout des films comme basile détective privé ou Brisby et le secret de Nimh

Un premier plan en 2D sur un fond en 3D apporte une profondeur au jeu et des plans d’ombres viendront parfois s’immiscer au décor avec des animations sur tous les plans.

Une vraie réussite graphique ! Bravo

Yo ho, Yo ho…

Une Ost agréable qui change dans les différentes zones et lors des combats de boss, très cohérentes avec le thème des pirates.

Au final

Il faudra compter 12 heures minimum de jeu en solo, mais ce jeu n’est pas encore fini, car une campagne Kickstarter est mise en place par le développeur afin d’obtenir plus de fond pour terminer le jeu et couvrir les coûts liés à l’animation, à la production et au développement. Nous lui souhaitons bon vent !

Test en Stream

Retrouvez le test de la démo de Curse of the Sea Rats par CelticRobin dans son émission le Celtic Hour

J’ai aiméJe n’ai pas aimé
Objectif clair et rapide, l’histoire se met vite en placeDouglas un peu lent dans ses mouvements
Graphismes dessinés à la main
3 sauvegardes possibles
Animation fluide sur différents plans
une ost cohérente

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :