Test : MADISON

Développeur : BLOODIOUS GAMES

Testé sur PC

1er jeu d’horreur du studio argentin indépendant BLOODIOUS GAMES

Un frisson dans le dos

Madison est un jeu d’horreur psychologique, que l’on commence avec notre personnage LUCAS 16 ans, qui semble complétement désorienté, les mains couvertes de sang. Derrière une porte, son père qui frappe et lui demande, en pleurs, ce qu’il a fait.

Le décor est planté. La recherche de ce qui s’est passé et de quoi nous sommes coupables commence. Il faut fuir, en traversant différents espaces de la maison, plus intrigant et dérangeant les uns que les autres. Pas de doute, le scénario nous immerge immédiatement dans une ambiance regroupant tous les codes du genre. Des longs couloirs, des portes qui grincent, des objets qui bougent et se cassent, des ombres et une atmosphère sonore lourde et pesante.

L’atout terrifiant

Nous sommes rapidement équipés d’un appareil photo, un peu particulier, qui va nous permettre de mettre en lumière les endroits les plus sombres, mais aussi, qui va être le déclencheur du script, en visualisant une réalité plus sombre qu’il n’y paraît.

Une idée ingénieuse qui complète la progression du scénario, également basée sur notre capacité à résoudre des énigmes dans l’esprit des escapes games.

La comparaison avec « VISAGE » est inévitable puisque nous sommes bien dans un jeu de la même envergure.

Le Gameplay de l’angoisse

Au niveau du gameplay, l’immersion est au niveau. Avec son réalisme dans les mouvements, ses mécaniques de photo en polaroid et ses puzzles games, les sursauts et les frissons sont bien au rendez-vous.

Le seul bémol du gameplay est la gestion de la manette, où toutes les actions ne sont pas correctement enregistrées surtout si on se retrouve à cliquer à la souris à un moment donné.

Le graphisme

Des jeux de lumières en passant par des apparitions ou encore des ombres, tout dans les graphismes installe une cohérence avec les jeux du genre et participe à son immersion.

L’OST 

 Plus une ambiance sonore qu’une musique à proprement parler, certains sons ambiants sont un peu trop répétitifs et sortent de leur cohérence avec le scénario (des grincements de porte à répétition sans actions sur les portes précédemment ouvertes par exemple)

Cependant, certains sons, ont bien leur effet saisissant, nous laissant quand même sous pression à des moments clés du scénario.

Si vous êtes un fan des jeux du genre, ce jeu est à ne pas manquer, il vous offrira son lot de frissons et prendra une place haute et méritée dans la liste du jeu d’horreur incontournables.

J’ai aiméJe n’ai pas aimé
Le graphisme et le gameplay immersifsUn sound design répétitif
Le polaroidDes actions non enregistrées à la manette

La note du testeur : ça fait peur /20

Retrouvez le test complet de Madison par CelticRobin dans son émission le Celtic Hour n°32 et ses autres vidéos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :