Test Moto GP22

Editeur et développeur : Milestone

Pour Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox Series, Xbox One, Microsoft Windows, PlayStation 5

J’écris ce test, sans aucune connaissance de la licence, avec un œil novice et curieux. Ne vous attendez donc pas à une comparaison avec les opus précédent qui jugerait le travail du studio d’une année sur l’autre, mais plutôt à une découverte de néophyte.

Nous commençons le jeu par la création de notre personnage avec un choix très limité au niveau de la personnalisation, mais soyons réaliste, ce n’est pas une priorité dans un jeu de simulation moto.

Cependant, la personnalisation de son équipement et assez attrayante avec la possibilité de partager ses créations visuelles et d’en télécharger d’autres.

Le jeu dévoile rapidement une interface intuitive dévoilant toute l’amplitude de son contenu à découvrir,

On découvre un mode carrière, comme on s’y attend toujours où il nous est proposé d’intégrer une équipe et de la gérer du manager, aux ingénieurs et techniciens, ou créer sa propre écurie et recruter et gérer le personnel dont les compétences influeront sur la performance de la moto (maniabilité, puissance…).

Nos résultats de performance lors des entraînements et des courses permettront de gagner en réputation et de faire progresser notre carrière, rien de très innovant dans le concept

On retrouvera également des modes de parties rapides, un mode d’entrainement, des championnats avec pas moins de 70 pilotes historiques, un mode multijoueur( local ou cross-play) et un mode NINE ?! ..mais qu’est-ce donc ?

Le mode NINE

Probablement la pièce maîtresse de cet opus

Un documentaire jouable qui retrace les événements forts la saison 2009, opposant les grand Rossi, Stoner et Lorenzo.

17 épreuves du championnat et plusieurs objectifs à réaliser pour débloquer du contenu supplémentaire.

Un Gameplay exigeant

Moto GP22 offre un gameplay poussé ou plutôt technique, qu’il m’a était difficile de prendre en main, une conduite exigeante qu’il faut apprendre à maitriser et qui demande une grande dextérité. Virage difficile, résistance dans les mouvements, les vibrations de la manette apportent plus de réalisme et d’immersion (surtout dans les chutes…)

Dompter la machine n’est pas chose facile, mais la modification des paramètres permet de comprendre et améliorer le pilotage (gestion des pneus, de l’anti-patinage, accélération, puissance, freinage, etc…)

Autant d’éléments plus facilement assimilables pour le passionné et connaisseur en mécanique automobile

Mais la difficulté étant personnalisable, il y a de quoi satisfaire les joueurs exigent avec un mode du genre « pas le droit à l’erreur » (freinage, accélération, gestion de l’essence …) qui met au défi leur dextérité et les joueurs du dimanche (assistance freinage, gestion de l’IA)

Un graphisme à deux niveaux

Rien à redire au niveau des éléments principaux puisque les vues moto-circuits sont une vraie claque visuelle, cependant tous ce qu’il y a autour (gradins, environnement) semble avoir était délaissé.

Un manque d’animation dans les courses moins glorieuses laisse un petit goût de solitude.

L’œil de photographe

Moi qui raffole des modes photo, je suis servie,

Son utilisation est bien développée, gestion des champs, de la lumière, effet etc… m’ont apportés une grande satisfaction avec des clichés sublimant ce jeu.

 Etonnant pour un jeu non contemplatif de développer ce mode, mais très agréable de l’avoir.

Conclusion

Un jeu technique, difficile, mais accessible si on est persévérant, un jeu adapté aux puristes du monde du deux-roues surement le public ciblé et probablement que l’objectif est réalisé.

J’ai aiméJe n’ai pas aimé
Le mode photoLa difficulté
Le réalismeL’environnement pauvre
L’immersionLa musique inexistante lors des courses

Ma note : 12/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :