Test : Farming Simulator 22

Nous l’attendions maintenant depuis de nombreux mois, et voilà que Farming Simulator 22 est enfin sorti de l’ombre pour sortir sur nos consoles et PC. Que faut-il attendre réellement de ce nouveau Farming Simulator ? Est-ce que les louanges portées par le ministère de l’agriculture à l’égard de la licence sera renouvellé avec cette nouvelle édition ?

Une patience récompensée

Alors que nous nous étions quitté sur l’excellent Farming Simulator 19, la patience pour obtenir ce nouvel opus aura été assez longue, et d’autant plus avec une crise sanitaire qui n’a facilité la tâche à personne, aussi bien les sociétés de développement que l’attente des joueurs plus qu’impatient. Pour rappel, Farming Simulator est une licence qui vous plonge dans la vie d’un agriculteur, et de tout ce qui tourne autour de ce métier : la récolte des plantations pour refaire pousser ensuite, l’envoie des récoltes aux vendeurs de grande distribution, sans compter la partie administrative où vous devrez gérer vos différents employés et vos finances, car le salaire est attendu, et les revenus sont à tenir au carré pour éviter des écarts de conduite.


Comme pour chaque nouvelle édition, GIANTS Software, le développeur et éditeur du jeu, n’a oublié aucun joueur à l’exception des joueurs Nintendo Switch, car c’est bien sur PlayStation 4 et 5, Xbox One et Series, sur PC, Mac et Stadia que le jeu vient à pointer le bout de son nez. Autant dire que pour l’arrivée de ce nouveau jeu, nous avons été vraiment gâté, car un kit presse contenant différents articles nous a été envoyé. Il y contenait un bonnet, une écharpe, et une casquette à l’effigie du jeu, des produits à planter tel que des tomates cerises, de l’huile d’olive, mais encore des tomates séchées et des ustensiles de jardinage dans une belle petite pochette, et tout cela, à l’intérieur d’une magnifique cagette pleine de paille. Dommage, j’ai fais des allergies à la paille ! Mais le geste a été plus qu’apprécié.


Passons au vif du sujet pour parler à présent du jeu. Sur ce nouveau titre, une petite vidéo introductive a été mise en place. Bon, rien de trop intéressant pour mes yeux puisque je la passe à chaque fois, mais ça a eu son petit effet au premier lancement. Maintenant, ce sont 3 lieux que vous pourrez exploiter contre 2 précédemment, c’est sympa. Ce que j’ai beaucoup aimé, par contre, c’est que l’on peut créer son personnage, à savoir un fermier OU une fermière, et ça c’est top! De quoi s’occuper déjà un bon petit quart d’heure avant de se lancer réellement, mais personnellement j’adore ce genre de petit détail qui va me faire adhérer encore plus au jeu. On oublie pas que dans chacune des combinaisons que l’on pourra équiper sur son personnage sont des collaborations avec les entreprises existantes dans le domaine de l’agriculture, ce qui est relativement chouette. De même pour le matériel , comme toujours. Retrouvez les joies de vous munir d’un bon tracteur de marque New Holland ou encore de matériel en provenance de chez Hardi.


Autre point important que j’ai remarqué dans cet opus, les intelligences artificielles, à savoir vos ouvriers, sont beaucoup plus réfléchi qu’avant, parce que bordel, qu’est-ce qu’ils étaient … Je me tairais sur mes propos, mais vous m’avez compris, une nette amélioration a eu lieu à ce niveau-là également. Le fait de devoir jouer sur un système saisonnier est certainement LE plus de ce jeu, qui vous forcera à vous adapter dans votre business mais également dans vos plantations en fonction de l’époque de l’année où vous travaillez vos terres, et ça clairement, c’est ce qui m’a fait passer le plus d’heure sur le jeu à me prendre la tête, dans le bon sens du terme bien évidemment. Ce que j’ai apprécié dans les nouveautés également, c’est les nouvelles culture à concevoir, tel que les vignes, les olives, mais aussi le fait que l’on peut faire des cultures en serres, on l’attendait depuis tellement longtemps. Bon par contre, un point sur lequel j’étais déçu, c’est le maniement des véhicules. Je sais qu’on est pas sur Need For Speed, mais quand même, la maniabilité est toujours aussi naze malheureusement…

Conclusion

Un jeu qui va ravir au mieux les fans de la première heure, tout comme tout nouveau joueur qui viendra découvrir une licence qui a déjà fait ses armes, et qui se perfectionne d’années en années à travers ses nouvelles éditions toujours plus abouties, toujours plus impressionnantes dans la jouabilité et dans le réalisme que la simulation apporte au joueur. Un grand coup une fois encore, en terme de gestion, c’est certainement l’un des meilleurs jeux dans cette catégorie à ce jour, bien que difficile à prendre en main si l’on est pas tellement habitué.

Ma Note : 18/20

J’ai aiméJe n’ai pas aimé
Riche à tout point de vue.Ne pas laisser entre toutes les mains.
Plus de possibilités en terme de localisation.La maniabilité des véhicules.
Une gestion plus approfondie.
La création de son avatar.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :