TEST: The Last Stand: Aftermath

The last stand est une licence bien connu de certains mais malheureusement pas pour moi. Aftermath est le dernier sorti de cette série et a l’air d’être intéressant mais qu’en est-il réellement ? A quoi doit-on s’attendre ? Nous allons voir tout cela en détail.

Késako ?

The last stand : Aftermath est un rogue lite dans un monde post-apo zombies sorti le 16 novembre 2021 sur PC, Xbox Series et PS4/5. Vous incarnez plusieurs personnages différent aléatoire qui possèdent un équipement qui leur est lié. Le choix du personnage est crucial pour débuter correctement. Choisissez celui ou celle qui vous correspondra. Ici, l’équipement n’est qu’une arme et des accessoires comme des grenades ou du soin. Vous contrôlez votre personnage en vue de dessus. Votre but est de survivre et de traverser les zones infestées de zombies. Vous devrez récolter les ressources présentes sur la map ( l’essence ! ) en prenant toutes les précautions requise pour ne pas vous faire manger.
Pour les novices du genre, vous allez mourir très souvent !

Apprendre à viser

Parlons du Gameplay, la première chose qui risque de vous embêter est le système de visée qui n’est pas du tout intuitif, mais vous comprendrez aussi que les armes ne peuvent pas viser les têtes directement donc vous devrez tirer plusieurs fois ( en faisant beaucoup de bruit ) pour n’en tuer qu’un. Le petit point blanc à un mètre du perso n’aide pas du tout et pourrait être améliorer. Pour le début, bon courage !
Si vous êtes en contact ou êtes touché par les zombies, vous perdrez bien évidemment votre santé mais vous pourrez aussi gagner en mutation. Ces mutations sont utiles, elles vous donneront des avantages comme de la défense en plus ou plus de dégâts, mais s’avéreront dangereuses car elles réduiront votre barre de santé.

Vous aurez aussi la possibilité de crafter des objets sur des établis, ce qui ajoute une petite dimension de gestion des ressources et cela vous forcera à piller les cartes. Pour le reste, c’est du classique Rogue lite, aller au bout de la carte sans mourir mais malheureusement c’est extrêmement répétitif… Le manque de diversité se fait ressentir très rapidement.
Niveau histoire, ce n’est pas du tout mis en avant et je pense être passer totalement à côté.

C’est bizarre ça…

Entamons maintenant le visuel, graphiquement c’est sympa mais rien de transcendant malheureusement. C’est sombre en permanence et ce n’est pas forcément très lisse mais pour le contexte « post-apo » ça peut passer. Si vous cherchez la traduction française vous ne la trouverez pas. C’est une honte pour un jeu comme celui-ci. Une simple petite trad aurait fait plaisir mais bon.
Pour ceux qui ont comme moi une version console, une surprise nous attend dans le menu pause. Avez-vous remarquer que les développeurs ont prévu une touche pour report des bugs ? Et bien pas pour nous, « F1 » n’est pas tellement sur une manette… Cela prouve qu’il s’agit d’un simple portage sans grande conviction. On a l’impression qu’ils n’ont pas eu le temps de finir nos versions car oui des bugs, il y en a, même si pour un jeu récent , ce n’est pas grave , mais malheureusement pour nous, nous ne pouvons rien dire sur console.

Côté son, c’est propre et l’ambiance est là. C’est réellement pour moi, le plus gros point à lui donner.

CONCLUSION

The last Stand : Aftermath est un rogue lite intéressant qui contient de bonnes idées mais qui au final est fade. Des couleurs sombres permanente, des graphismes peu poussés mais une ambiance présente rend le soft terne et peu attirant. Ce qui n’aide pas c’est le manque de traduction française et le système de visée compliqué en début de jeu. Je garderai mon fou rire pour le « F1 » que j’ai pris pour un Easter Egg de la version PC même si ce n’est pas le cas.

J’aimeJ’aime pas
L’ambiance sonoreLes graphismes trop fade
Le craftRépétitif rapidement
Les mutationsLa visée
Histoire ?
Pas de traduction FR

NOTE: 12/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :